Page 1
Par défaut

CarPanel : Panneau lumineux bluetooth

Dans le cadre d’un projet personnel, un ami ingénieur en électronique et moi-même avons développé un prototype de panneau lumineux (matrice de LEDs) utilisable via Bluetooth.

La matrice est composé de 24 LEDs en longueur sur 6 LEDs en hauteur, contrôlée par une carte Arduino. Un module bluetooth fonctionnant comme un port série est utilisé pour la communication sans fil.

Concernant la partie informatique, je diffuse les sources pour Arduino sur mon profil GitHub. La partie client est assurée par un terminal Android, les sources sont aussi disponibles sur mon profil GitHub.

Le client Android permet d’envoyer par Bluetooth des phrases pré-définies, des phrases rédigées par le clavier ou par reconnaissance vocale. Dans ce dernier cas, il suffit de dire « Envoyer » en fin de phrase pour que que la phrase soit directement envoyée au panneau sans autres actions de la part de l’utilisateur, soit un contrôle main libre total.

Une vidéo de démonstration avec utilisation unique du clavier est disponible :

Par défaut

Prise de vue aérienne

Lors de leur deuxième année de BTS IRIS, les étudiants se consacrent à la réalisation d’un projet professionnel à caractère industriel durant 6 mois. C’est une des spécificités importantes de la formation dans les sections BTS.
Cela consiste à élaborer une application informatique technique, orientée vers les moyens de production (chaîne de fabrication automatisée par exemple, …), les services techniques d’une entreprise ou les systèmes grand public.

 

• Présentation :

Une agence de vente de biens immobiliers, spécialisée dans les propriétés de grand  standing, souhaite utiliser un drone de prise de vue aérienne. Les clichés ainsi obtenus seront transmis aux clients éventuels ou permettront de rédiger une annonce.

AR.Drone

  • Nombre d’étudiants sur le projet : 4/5
  • Langage(s) de programmation : Qt/C++, Java, PHP5, Javascript
  • Environnement de développement : QtCreator sous © Linux, Eclipse
  • Technologies mises en oeuvre : Wifi, commandes AT, manette/joystick (SDL), vidéo, Android, socket (TCP/UDP), web, sqlite, UML, …

• Objectifs :

Prise de vue aérienne - Android

Le système doit prendre des vues aériennes dans le but de communiquer commercialement avec des acheteurs :
– Stocker les informations concernant le client et le bien à vendre,
– Piloter le drone en mode manuel (l’agent dirige l’appareil),
– Contrôler par vidéo le bon positionnement,
– Récupérer, dans le flux vidéo transmis, les images souhaitées,
– Générer une annonce à partir des images ou vidéos récupérées,
– Envoyer l’annonce par email au client, faisant office de confirmation.

• Description (Partielle) :

  • Sous-systèmes :

    Le projet a été divisé en 3 systèmes :
    Prise de vue aérienne - Architecture informatique– Système Agence : destiné à l’agence, il a pour but de stocker les données du client (adresse personnelle, adresse du bien à vendre, etc.), de planifier un vol, de sélectionner les photos et les vidéos provenant de la prise de vue, et de générer un email et une annonce avec ces informations.
    – Système Mission : sur un PC portable, destiné à l’agent immobilier lui permettant d’effectuer une prise de vue aérienne.
    – Système Mission Android : sur une tablette tactile sous Android, destiné à l’agent immobilier lui permettant d’effectuer une prise de vue aérienne.

IHM Mission

  • AR Drone :

    L’AR.Drone est un hélicoptère quadri‐rotor. Il dispose d’équipements de haute technologie tels qu’une caméra frontale pour le pilotage, une seconde verticale pour la stabilisation, un accéléromètre trois axes, deux gyroscopes, deux émetteurs récepteurs à ultrasons permettant de calculer l’altitude, de nombreux capteurs ainsi qu’un ordinateur embarqué fonctionnant sur un noyau Linux. L’AR.Drone a la capacité de se déplacer dans les 3 dimensions de l’espace et de pivoter sur lui‐même. Grâce à ses nombreux capteurs, l’AR.Drone vole de façon stationnaire jusqu’à 6 mètres de hauteur. Et puisque l’altitude à laquelle l’AR.Drone peut voler dépend uniquement de la portée du WiFi, il est possible de le piloter jusqu’à 50 mètres de haut. Il a une autonomie d’environ 12 minutes, pour une durée de recharge d’1h30.

  • Communication :

    La communication entre un ordinateur et le drone s’effectue par WiFi en mode AdHoc. Les communications s’effectuent par l’utilisation des protocoles UDP et TCP :
    – port 5556 UDP : commandes AT, pour la navigation, pour les configurations et pour les flux vidéo.
    – port 5555 UDP : pour la réception du flux vidéo
    – port 5554 UDP : pour la réception des données de navigation
    – port 5559 TCP : pour le transfert de données sensibles telles que les mises à jour du firmware

IHM MissionIHM Mission

  • Vidéo :

    Le système dispose de deux caméras :
    ‐ La caméra verticale/ventrale : sa fréquence est de 60 images par seconde et sa résolution de 176*144 pixels (standard QCIF). Les données de cette caméra couplées à celle des capteurs de la carte de navigation permettent de stabiliser l’AR.Drone.
    – La caméra frontale : la vidéo de la caméra frontale est acquise en VGA (640×480 pixels) puis compressée en QVGA (320×240 pixels) à l’aide d’un codec MJPEG. Le flux vidéo est diffusé par WIFI. Caméra à objectif grand angle de 93°, capteur CMOS, Fréquence vidéo : 15 fps
    Le système intégré utilise un format vidéo propriétaire basé sur une version simplifiée du format H.263 UVLC (Universal Variable Length Code). Les images sont encodées dans le format YCbCr 4:2:0 avec des valeurs 8 bits. L’enregistrement du flux vidéo se fera en MP4.

  • IHM (Afficher les informations du vol) :

    L’IHM doit permettre à l’agent ou à un technicien de visualiser en temps réel certaines informations concernant le vol. Ces informations n’étant pas indispensables à la réalisation du vol, elles seront affichées dans un « mode avancé » de façon à ne pas surcharger l’IHM. Les informations affichées seront : le niveau de charge de la batterie, la durée du vol en cours, le tangage, le roulis, le lacet, l’accélération sur l’axe X, l’accélération sur l’axe Y, l’accélération sur l’axe Z, l’altitude de vol, l’orientation du drone par rapport au nord ainsi que la durée de l’enregistrement vidéo.

• Ressources :